Le monde savoureux de Sasha Excoffier


Passionné de nature, Sasha Excoffier cultive le don d'admiration. il aime les belles choses, ce qui embellit la vie de tous les jours, séduit par un certain art de vivre, cette façon d'appréhender le quotidien pour rendre le meilleur. Un vêtement, une montre, une musique, un plat, une voiture, un lieu à la mode, suffisent à l'inspirer et à goûter aux joies éphémères que lui offre le temps qu'il prend à vivre en harmonie dans son époque. De sa génération, que l'on juge souvent trop frivole ou impatiente, il en a la vitalité, usant des outils informatiques comme d'un nouveau Language, aimant autant le mouvement que la recherche perpétuelle de ce qui peut le rendre actif, créatif et futuriste.

Artisan de formation, il est devenu cuisinier comme son père tout en cultivant une indépendance d'esprit. Exigeant, attentif, bienveillant, généreux, sont les qualité qu'il décline pour lutter contre la routine.

Dans cette optique hédoniste, il a voulu sortir des sentiers battus et se projeter dans un projet ambitieux, où il pouvait laisser exprimer ses sens. Et qui dit sens, dit sensation, émotion. En créant une ligne de bougies végétales,  il réussit ainsi à coïncider deux univers qui touchent à l'essence même du goût: celui de l'alimentation, de la terre, des origines, et celui des parfum, de cet art éphémère qui depuis la nuit des temps rend l'Homme plus séduisant.

« Le luxe est immoral quand il n’est pas au service du goût »

écrivait Paul Morand, cet élégant voyageur. 

Sasha Excoffier s'exprime par un luxe simple, savoureux, délectable. Ce jeune homme espiègle voudrait nous faire croire que ses bougies parfumées, insolites et si personnelles, nous rappellent le goût de l'enfance et de la campagne. On lui donne raison volontiers. Et comment ne pas comprendre sa démarche authentique et mystérieuse ? il suffit de porter un briquet ou une allumette à la mèche de ses trésors d'intimité pour se laisser envoûter, sans limites. Comme si nous avions aussitôt gagner sa confiance et lui rempoté le pari de nous rendre heureux. 

Gilles Brochard